Le cadre convivial des « points de rencontre » offre aux personnes intéressées la possibilité  de s’informer, de faire connaissance, et d’échanger avec d’autres couples binationaux de la même région. Toutes les manifestations sont gratuites et publiques, toute personne intéressée est la bienvenue.

Groupes de rencontres

Des membres actifs de l’Association IG Binational organisent dans leurs régions respectives des soirées d’information et de discussion qui sont appelées « points de rencontre ». Des questions autour de la situation économique, sociale et juridique des familles binationales y sont discutées publiquement. L’échange avec des spécialistes ainsi qu’avec d’autres personnes concernées permet d’identifier des défis structurels qui se posent dans le cadre du regroupement familial, d’identifier des ressources individuelles propres à chacun-e et de saisir des possibilités de mobilisation collective. Dans certains cas, ces manifestations sont soutenues par les bureaux d’intégration des villes ou des cantons concernés.

L’Association IG Binational encourage la mise en place de nouveaux points de rencontre – si vous avez l’intention de fonder un nouveau point de rencontre, écrivez-nous

 

 

Tags
  • Tous
  • Zürich

Points de rencontre Zürich

03/07/2019

L’argent un thème sujet à conflits à l’intérieur du couple

La Suisse est un pays riche. Tout coûte. A l’intérieur du couple binational c’est en général le partenaire suisse qui gagne plus d’argent que celui qui a immigré en Suisse. Avoir de l’argent signifie avoir du pouvoir et de la liberté, ne pas avoir d’argent égale honte et dépendance. Est-ce qu’une seule personne prend les décisions financières ou le couple décide ensemble comment dépenser l’argent?
Andrea Gärtner, assistante sociale à Caritas Zurich essaie de trouver pourquoi il est si difficile de parler de l’argent.
Et si c’est la femme qui gagne l’argent? Beaucoup de personnes pensent que c’est l’homme qui doit ramener l’argent à la maison. Et si l’on n’a pas de travail? Beaucoup de personnes pensent alors qu’on est paresseux. Et si on doit demander à la/au partenaire l’argent  pour ses propres besoins? Beaucoup de personnes pensent qu’on n’est pas autonome et représente une charge pour l’autre. Et si ce n’est qu’un qui décide à propos de l’argent ? Beaucoup se sentent comme un enfant et deviennent furieux ou déprimés.
La participation est libre et ouverte aux intéressé(e)s.
Soutenu par le programme d’intégration du Canton de Zurich et de la ville de Zurich.

19:30 H

Karl der Grosse, Erkerzimmer
8001 Zurich

Google Maps

Tram 4

Station Helmhaus

04/09/2019

Le facteur enfant dans le couple ou la famille binationale

Avec Layla Weiss-Yantani, lic.phil.I, conseillère psychologique
Devenir parents constitue toujours un point tournant pour la vie de couple. Qu’est-ce que cela signifie pour un couple binational ? De quelle façon la vie de couple se transforme-t-elle ?
Afin que cette nouvelle phase de vie réussisse, il est important que le couple s’échange déjà au préalable à propos des attentes et des conditions cadres. Cela peut aller jusqu’à des questions concrètes telles que « quelle langue sera parlée par qui ? » Comment est-ce que les parents se distribueront les tâches et les rôles ? Quelles valeurs éducatives et culturelles est-ce que chaque partenaire a et quelles ressources peuvent être mobilisées pour promouvoir le sentiment d’appartenance dans les deux cultures ?
Apport avec discussion commune.
La participation est libre et ouverte aux intéressé(e)s.
Soutenu par le programme d’intégration du Canton de Zurich et de la ville de Zurich.

19:30 H

Karl der Grosse, Erkerzimmer
8001 Zurich

Google Maps

Tram 4

Station Helmhaus

Vergangene Treffpunkte

zum Archiv